Les arts, parce qu’ils interrogent notre relation à nous-mêmes, à l’autre, aux autres et au monde
sont un bien commun qui appartient au patrimoine de l’humanité. La création artistique, à
la fois reflet et miroir critique d’une époque, nous renvoie à notre relation à l’esthétisme, à
notre rapport au temps, à l’histoire ou à la société. Elle questionne nos certitudes et nos
représentations sur le « beau », le « bien », l’humain…
Alors qu’en cette rentrée les ministres de la Culture et de l’Éducation nationale ont réaffirmé la
priorité donnée à l’éducation artistique et culturelle sur « tous les temps et lieux de vie » des enfants
et des adolescents, ce numéro de Camaraderie donne à voir comment offrir aux enfants et aux
adolescents des parcours artistiques et culturels émancipateurs. En renvoyant leurs images du monde,
en proposant une esthétique singulière, chaque création, chaque démarche artistique, chaque
artiste, permet aux enfants et aux adolescents à la fois de découvrir une diversité d’approches,
d’expérimenter des conditions d’expression et de création, de développer un rapport aux sens et au
sensible, mais aussi de se forger ses propres repères.
Le centre de loisirs éducatifs notamment, que son projet s’adresse aux enfants ou aux adolescents durant
les temps péri ou extrascolaire, est un espace d’éducation et de médiation artistique et culturelle. Il fait place
aux arts en permettant d’aller à la rencontre des arts et des artistes, de découvrir des lieux de diffusion, des
musées nationaux aux espaces plus informels, de pratiquer une diversité d’activités artistiques (arts visuels,
vivants, littéraires, multimédias…) en utilisant les techniques d’hier et les technologies d’aujourd’hui comme
le numérique.
La rédaction du Camaraderie La Fédération Nationale des Francas.

Si ce numéro vous intéresse, vous pouvez vous le procurer en le demandant directement auprès des Francas de votre département.

Spread the word. Share this post!

%d blogueurs aiment cette page :